Un peu de métrologie …


Nota : toutes les définitions en italiques sont extraites de la Norme NF X07-001 ou de la norme NF EN 45501

Excentration : aptitude d’un instrument à donner des indications exemptes d’erreur pour différentes positions d’une même charge.

Fidélité : aptitude d’un instrument à donner des indications très voisines lors de l’application répétée du même mesurande dans les mêmes conditions de mesure.

Justesse : aptitude d’un instrument à donner des indications exemptes d’erreur systématique.

Mesurande : grandeur particulière soumise à mesurage.

Mesurage : ensemble d’opérations ayant pour but de déterminer une valeur d’une grandeur.

Portée : différence entre l’indication d’un poids sur un instrument de pesée à sa capacité maximale et le point zéro.

Excentration : aptitude d’un instrument à donner des indications exemptes d’erreur pour différentes positions d’une même charge.

Fidélité : aptitude d’un instrument à donner des indications très voisines lors de l’application répétée du même mesurande dans les mêmes conditions de mesure.

Justesse : aptitude d’un instrument à donner des indications exemptes d’erreur systématique.

Classes d’exactitude : Classe d’instruments de mesure qui satisfont à certaines exigences métrologiques destinées à conserver les erreurs dans des limites spécifiées.


ClassesIIIIIIIV
Nombre d’échelons
de vérification maxi
> 100 000≤ 100 000
< 10 000
≤ 10 000
> 1 000
≤ 1 000


Echelon réel (d) :


  • Valeur exprimée en unités de masse :
    De la différence entre les valeurs correspondant à deux repères consécutifs, pour une indication analogique, ou
  • De la différence entre deux indications consécutives, pour une indication numérique. 


Échelon de vérification (e) : Valeur exprimée en unités de masse utilisée pour la classification et la vérification d’un instrument.


« L’échelon de vérification (e) est souvent égal à l’échelon réel (d). Dans ce cas, tous les essais sont effectués avec l’échelon de vérification (e). L’échelon réel (d) est plus souvent appelé résolution ou précision de lecture ».


Erreur maximale tolérée (EMT) (§5.21 – Norme NFX07-001) : Valeurs extrêmes d’une erreur tolérée (en plus ou en moins) par des spécifications, règlements etc…et pour un instrument de mesure donné.


Les erreurs maximales tolérées sur les IPFNA sont exprimées :


  • Soit en valeur(s) de l’échelon de vérification pour des étendues de mesure exprimées également en échelon de vérification (…)
  • Soit en valeur relative de la charge mesurée.



Tableau des Erreurs Maximales Tolérées (emt) utilisé par les techniciens BALCO


  
 Pour des charges « m » exprimées en échelon de vérification e


Erreurs maximales tolérées en serviceclasse Iclasse IIclasse IIIclasse IV
+/- 1 em ≤ 50 000m ≤ 5 000m ≤ 500m ≤ 50
+/- 2 e 
50 000 < m ≤ 200 000
5 000 < m ≤ 20 000500 < m ≤ 200050 < m ≤ 200
+/- 3 e200 000 < m20 000 < m ≤ 100 0002 000 < m ≤ 10 000200 < m ≤ 1 000


Pour les balances non approuvées, il n’existe pas d’échelon de vérification. De ce fait, celui-ci sera déterminé en prenant (d étant l’échelon réel) Si d ≥0.01 g alors échelon de vérification e = d Si 0.0001 g ≤ d < 0.01 g alors échelon de vérification e = 2 d Si d < 0.0001 g alors échelon de vérification e = 10 d





REGLEMENTATION


Conformément au décret n°91- 330 du 27 mars 1991, paru au journal officiel du 3 Avril 1991, les instruments de pesage à fonctionnement non-automatique (instruments nécessitant l’intervention d’un opérateur au cours de la pesée) sont soumis, depuis le 1er Janvier 1993, à une nouvelle réglementation. On distingue :
Les instruments de pesage à Usage Non Réglementé
Les instruments de pesage à Usage Réglementé Seule la nature de l’utilisation détermine le type d’instruments de pesage à acquérir. Pour les instruments de pesage à Usage Réglementé plusieurs domaines d’applications ont été définis :
1a – Détermination de la masse pour transactions commerciales.
1b – Détermination de la masse pour le calcul d’un péage, tarif, prime, amende, rémunération, indemnité ou redevance de type similaire.
1c – Détermination de la masse pour l’application d’une législation, d’une réglementation ou d’expertises judiciaires.
1d – Détermination de la masse dans la pratique médicale en ce qui concerne le pesage des patients pour des raisons de surveillance, de diagnostics ou de traitements médicaux.
1e – Détermination de la masse pour la fabrication de médicaments sur ordonnance en pharmacie et détermination des masses lors de l’analyse effectuée dans les laboratoires médicaux et pharmaceutiques.
1f – Détermination du prix en fonction de la masse pour la vente directe au public et la confection de pré-emballages.


En conséquence, les instruments de pesage à usage non réglementé pourront être utilisés dans tous les autres domaines d’applications.


Vérification périodique
Tous les instruments de pesage utilisés dans le cadre de cette réglementation sont soumis à une vérification administrative appelée «vérification périodique». Vous devez veiller à l’exactitude de votre instrument et le faire vérifier par un organisme agréé et contrôlé par la DRIRE, cette vérification a lieu, en général, tous les ans. Nous consulter pour de plus amples informations, en nous précisant l’implantation géographique et le type d’instrument (marque, portée, précision, classe).

Fermer le menu